Scal'in, retour à l'accueil

Fabrication d’escaliers béton sur site et sur mesure

Pourquoi le béton ?

Un merveilleux allié pour des « escaliers à vivre »

Spécificités Indications Avantages Pensez-y !
Il est robuste. Une résistance incomparable. Idéal pour supporter des charges très élevées. Le béton permet de construire des escaliers résistants avec une liberté de formes qu’aucun autre matériau n’autorise.
Il est sûr. Contremarches intégrées. Utilisation de l’escalier plus sécurisée. Une particularité bienvenue pour les familles avec enfants ou les personnes avec problèmes de vue ou de déambulation.
Il est créatif. Base acceptant toute décoration. Intégré à votre espace ou théâtralisé, l’escalier a une présence par sa forme et se métamorphose aisément par le revêtement. Vous pouvez combiner les formes : hélicoïdal, quart tournant, en forme de S, suspendu…commencer par des marches royales… avoir des contremarches arquées…
Poli, ciré, peint, teinté, grenaillé ou encore froissé, le béton peut prendre l’apparence de la pierre, du marbre, du bois du tissu du cuir. Il permet toutes vos fantaisies… Jeu de couleurs, lattes de bois, carrelages, pierres… le béton accepte tout et toutes les modifications dans le temps.
Il est sain.
  • 100% minéral.
  • Absence de bactéries et absence de composés organiques volatiles (COV).
Idéal en tout espace destiné à des personnes délicates ou fragilisées. Une neutralité à prendre en compte dans la construction de sites médicalisés ou de crèches, par exemple.

Des qualités toujours plébiscitées dans la construction

Spécificités Indications Avantages Le saviez-vous ?
Il est malléable.
  • Se prête à toutes formes et couleurs.
  • Adopte tous les styles.
La personnalisation totale des ouvrages, du plus traditionnel au plus audacieux. Le seul matériau acceptant dans un bloc homogène les droites et courbes, les pleins et les vides, le poli et le relief…
Il est écologique. Totalement recyclable car ses matières premières sont présentes dans nos sols. Réduit les émissions de CO2 :

  • Par le moulage à froid, fait sans gaz ni fioul.
  • Par sa masse thermique qui réduit jusqu’à 50% la consommation d’énergies pour chauffer ou refroidir.
  • Ne dégage aucune substance toxique.
  • Ne pourrit pas et ne moisit pas.
  • Fabrication localisée.
Concassés, les vieux bétons retrouvent une nouvelle jeunesse dans les fondations de routes et les remblais.
Le réseau dense d’unités de production sur le territoire limite la pollution par les transports.
Il affiche une grande longévité.
  • Matériau imputrescible.
  • Matériau durable.
Qualités maintenues dans le temps (en termes techniques et économiques) conjuguées à une aptitude à l’usage prolongé. Les Romains l’ont utilisé dans la construction de viaducs et d’aqueducs… ouvrages que nous contemplons encore aujourd’hui !
Il résiste aux agressions.
  • Extrême résistance au climat (gel, pluie, soleil).
  • Résistance aux agressions animales ou végétales (termites, mousses, moisissures…)
  • Economie.
  • Sécurité.
  • Pas d’entretien particulier.
Fini les folles dépenses en frais d’intervention, en produits de prévention, d’entretien ou de réhabilitation.
Il résiste au feu. Au top des exigences normatives internationales relatives aux incombustibles en classement A1 (Euroclass) et Mo (Norme Française).

  • Supporte des températures de plus de 800°C.
  • Est ininflammable (ne brûle pas) et incombustible (ne se consume pas).
  • Ne dégage ni fumée, ni gaz toxique.
  • Aucun élément enflammé ne se détache ni ne coule du béton.
  • Ralentit la progression de la chaleur et constitue une excellente barrière contre la propagation des flammes.
  • Les structures en béton portantes résistent au feu.
  • Pas de traitement ignifuge supplémentaire.
  • Pas de dépenses pour raisons de sécurité ou de normalisation feu.
  • La réduction considérable des risques d’effondrement pour les occupants assure leur sécurité et celle des services d’incendie.
Les réductions substantielles de primes d’assurance incendie accordées aux bâtiments industriels en béton sont à elles seules la preuve de l’extrême résistance de ce matériau aux flammes !
Un plancher en béton pourra après une heure d’incendie, présenter une température de 600°C à la face inférieure et de seulement 60°C à la face supérieure.
Après incendie, les escaliers en béton sont réparables, alors que tout autre matériau suppose une reconstruction.
Il a une réelle inertie thermique. Grande capacité calorifique. Rôle de régulateur à l’intérieur des habitations.
En diminuant les pics de température, améliore le confort tout en favorisant de substantielles économies de chauffage, donc d’énergie !
La stratégie du froid en été.
Le béton capte la chaleur diurne et évite la surchauffe intérieure du bâtiment. La fraîcheur nocturne accumulée peut baisser de 3 à 4° la température diurne ambiante.

La stratégie du chaud en hiver.
En hiver le béton stocke la chaleur du jour et la restitue très progressivement la nuit : on peut déclencher plus tardivement le chauffage diurne. Les économies ainsi réalisées peuvent atteindre 30%, voire plus.

Il constitue un isolant phonique. Sa masse en fait un excellent isolant phonique.
Selon sa structure ou la texture de sa surface, il devient un absorbant acoustique de premier ordre.
La conjugaison masse/structure peut conduire à une réduction de bruit de l’ordre de 50 à 60 décibels. Voici un bon allié naturel pour profiter de votre télévision, de votre home cinéma ou de votre chaîne hi-fi sans déranger ceux qui dorment à l’étage !